L’Ariège en fresque



Installé sous les couverts dans une bâtisse médiévale, le café Castignolles, qui est à Mirepoix une institution, abrite sur le plafond de sa terrasse une fresque datée de 1947, dont la valeur patrimoniale et le charme pictural ne manquent pas de retenir l’attention.

 



Cette fresque représente le département de l’Ariège, ses monts, ses rivières, ses villes et villages, ses églises, ses fabriques, etc. Elle reproduit en outre des adages malicieux…

 



Apres la soupo un cop dé bi, un escut dé mens al médéci. Après la soupe un coup de vin ; un écu de moins au médecin.

 



Carte de l’Ariège, pays des Hommes et du Fer. Fait au mois d’août 1947 par les Frères A. et P. Poulain, R. Castignolles, H. Lasserre.

Dixit Napoléon : « L’Ariège produit deux choses : des hommes et du fer ».

 



 

L’Homme de la terre



 

L’Homme du fer

 

J’ai, dans ma jeunesse, connu cette fresque plus pimpante. Elle est aujourd’hui dans un état lamentable. Les noms des communes s’effacent. Le support de plâtre, lui-même, s’effrite par endroits.



 

Cet effritement résulte d’un phénomène mécanique, propre aux maisons dotées d’un plancher à l’ancienne. Le plafond de la terrasse, qui sert de plancher à l’appartement sis au-dessus, fait l’objet de continuelles vibrations et de tensions déformantes. Le support sur lequel repose la fresque manque en conséquence de stabilité.

J’ai demandé si l’on envisage à Mirepoix de préserver, ou plutôt de sauver, cette fresque.

On m’a répondu que la cause est difficile, sinon perdue.

  • La fresque serait d’ancienneté trop médiocre pour intéresser les Services Départementaux de l’Architecture et du Patrimoine.
  • Techniquement complexe, l’opération de sauvetage et de restauration excède les moyens d’un proprétaire privé.



La fresque est donc à ce jour menacée de disparition.

Triste, très triste.

 

PS. J’apprends dans le même temps que le Musée de Mirepoix ferme ses portes, pour cette année, le 30 septembre. Faute de moyens.
Triste, très triste.