La compil qui t’ariège la tronche

J’ai vu cette compil à Mirepoix, chez le Tabac-Presse du Rumat. Le titre et la couverture m’ont fait rire. J’ai acheté (7 €). Je ne connais aucun des groupes réunis sur le CD. Il y a Via Luna, Crashlanding, Tremix, Lufo, Dogma, Ludoteck, Advocated Apocalypse, Ether, Kerria Noir, Arclite, DJ Moogly, Defiance, Neuro Kampf. Au dos de la couverture, chaque groupe fait l’objet d’une courte présentation. Je relève quelques formules flamboyantes…

 

Via Luna : « Des lignes vocales élaborées, une musique à la fois soutenue et travaillée, pour un groupe délivrant un rock d’une sensibilité à fleur de peau. En colère comme au calme… »

Crashlanding : « Energie et déconne… C’est la Californie dans les Pyrénées avec ces quatre gars qui définissent leur style comme du pop-punk. A placer à côté d’un skate et d’une tequila sunrise« .

Tremix : « Aujourd’hui = Demain. Tel est le message sur lequel se base Tremix pour déverser son trip hop. Alternance chant masculin/féminin… paroles en français et en norvégien ».

Lufo : « Du rock, de l’électro et de la danse… Leur musique électro-indus nous rappelle à nos pulsions les plus urbaines ».

Dogma : « Riffs carton et bourrasques rythmiques… Un style qu’ils qualifient de progressif ».

Ludoteck : « Electro beats taillés au scalpel sur tempi enflammés… Au rayon incendie des dancefloors ».

Advocated Apocalypse : « Une musique aux ondes hypnotiques, dépressives, martiales, qui viennent vous prendre par la rate pour remonter au fond du cortex ».

Ether : « Rock français mâtiné de pop. Entre violons et guitare accoustique ou bonne disto bien baveuse, la musique sait se faire caressante ou énergique ».

Kerria Noir : « Guitares incandescentes, textes corrosifs et voix rageuse, rythmique sans concession, ambiances troubles… Rock hautement inflammable ».

Arclite : « Les larrons d’Arclite allument des mèches rapides qui font péter les tympans… Métal sans aucun doute, mais avec un vrai fond de rock’n’roll ».

DJ Moogly : « Maltraite les enceintes sous divers camouflages, Jungle, Drum’n’Bass, UK Garage, Happy Hardcore ».

Defiance : « Univers sombre, musique sortie tout droit d’un tank. Defiance oeuvre dans le lourd. Avec des influences issues du Death et du Hardcore ».

Neuro Kampf : « Ou comment déstructurer l’architecture neuronale… Avec ce projet indus ambient, on explore des univers tortueux ».

 

Maintenant, j’écoute (aïe)…

Surprise ! Je m’attendais à avoir mal aux oreilles. Eh bien, non. Je suis surprise aussi de la variété des couleurs sonores, de l’étrangeté de certains mélismes, de l’humour ou de la sévérité de certaines paroles, lesquelles, de façon bienvenue, sont presque toujours en français.

 

Ecouter un extrait : Tremix – La vie moderne

 

« C’est la Californie dans les Pyrénées », dit la cover du CD. Une autre façon de voir l’Ariège…

En Ariège, il n’y a pas que des tracteurs, des cuisses de canard, des châteaux cathares. Il y a aussi de l’art contemporain, de l’électro-indus, « de l’énergie et de la déconne », autre chose, quoi.

 

La compil qui t’ariège la tronche est masterisée par MacSound (09) et produite par l’Asso Displugged, « les news des ziques actuelles du 09 ».

Rendez-vous sur Displugged pour des infos sur les musicos, des interviews, des reportages, des tipzicos, le forum.

Association Displugged
1, place Henri Dunant
09300 Lavelanet

asso.displugged@yahoo.fr

 

1 réflexion sur « La compil qui t’ariège la tronche »

  1. Ping : De la Porte d’Aval au cours Louis Pons-Tende at La dormeuse blogue

Les commentaires sont fermés.