Impressions rustiques

 

Rus, ruris, en latin, c'est la campagne, celle des Idylles et des Géorgiques de Virgile. Les impressions rustiques sont ici celles que je suis allée chercher, cette semaine, dans la vallée du Douctouyre. Des impressions simples, liées au sentiment du paysage, à la grâce modeste des choses vues.

 

 

Le vif des coquelicots qui pullulent autour d'une prise d'eau.

 

 

Le rapiéçage d'un vieux toit, derrière lequel on aperçoit, minuscule, le clocher de l'église de Vira.

 

 

Une vieille porte couronnée de roses, et une poussée de marguerites sauvages que la jardinière a laissé venir amoureusement.

 

 

Pendant ce temps, à Mirepoix…

4 réflexions sur « Impressions rustiques »

  1. Martine Rouche

    Après la citation  papale, m'est revenue cette anecdote qui fit nos délices en cours de latin :
    Piron aurait écrit à Voltaire  : " Eo rus ", et Voltaire lui aurait répondu : " i ", les deux s'étant lancé le défi d'écrire la phrase latine la plus courte !

  2. La dormeuse Auteur de l’article

    Je pense souvent à Constable devant de tels paysages.
    Puis un cyprès apparaît, la campagne revêt un air de Toscane, et l’on pense à Ingres…

Les commentaires sont fermés.