Carte postale des bords de l’Hers

 

Grand soleil, coup de printemps. Voici revenu le temps des beaux dimanches au bord de l'Hers.

Sur la place, à l'occasion de la Journée internationales des luttes paysannes, une banderole témoin de la manifestation contre la mainmise de la grande distribution. Puis les rives de l'Hers, qui moussent de verdure naissante.

 

 

Au-dessus des rives, le château de Terride, suspendu dans le temps sans mémoire.

 

 

Dans l'eau, les ruines, dont personne ne sait rien.

 

 

Gardiens des rives, les monstres du bois.

 

 

Mère et fils lézards. 

 

 

Le requin de l'Hers passe en avril déjà.

 

 

Au ras de l'eau, au ras du ciel. On dirait une pochette de rock californien !

C'est à Mirepoix. Ah, les beaux dimanches ! 

1 réflexion sur « Carte postale des bords de l’Hers »

Les commentaires sont fermés.