Fêtes et défaites – La plume est blonde

Il y a la magie des mots et l'usage rigoureux, la pente de la rêverie et la rectitude de l'énonciation, comme il y a les sciences molles et les sciences dures. Suite à la publication de Mirepoix – Fête de la science 2009 – Du calcul à l’ordinateur, article dans lequel je racontais une visite à l'exposition éponyme, j'ai reçu un premier message émanant de Michel Las Vergnas, mathématicien, directeur de recherche émérite au CNRS, puis un second message émanant cette fois de Gérard Letraublon, ingénieur, président de Vive la Science ! association active pour l'accès aux sciences de 7 à 97 ans. Le mathématicien et l'ingénieur me signalaient, avec toute la mansuétude qui convient lorsqu'on s'adresse à une petite dame blonde, diverses inexactitudes, approximations et autres effets d'erre, relevés ça et là, dans l'article en question. L'art est difficile… Je sais d'expérience combien, jusque dans les domaines qu'on connaît le mieux, l'erreur guette, combien elle ressemble aux puces dans la fourrure du chat . La droite bonne volonté hélas ne fait pas ici fonction d'antipuce.         

J'aime, lorsqu'on me lit, qu'on me fasse l'amitié de signaler les erreurs, approximations ou vessies que volens nolens mon texte lanterne. C'est ainsi qu'un article s'améliore et lente festinans gagne en exactitude au regard de l'objet qu'il poursuit. J'apporte des corrections aux articles de ce blog chaque fois qu'une remarque m'en fournit l'occasion.

 

Ci-contre : Toulouse, église de la Daurade, détail d'une peinture murale ; cliché personnel, 2009.

Suite à une remarque de Michel Las Vergnas, dans Mirepoix – Fête de la science 2009 – Du calcul à l’ordinateur,  j'ai modifié la rédaction des quelques lignes consacrées la spirale de Fibonacci et reproduit en note les compléments d'information fournis par le mathématicien.

Suite à la liste de remarques jointes par Gérard Letraublon au message d'amitié qu'il m'adressait récemment en ces termes : "Merci pour ce sympathique article ! J'ai noté cependant des points qui mériteraient d'être corrigés …", je viens de reproduire ce nuage de points, distingués par une couleur de police différente, dans le corps même de l'article Mirepoix – Fête de la science 2009 – Du calcul à l’ordinateur. J'invite les lecteurs amis des choses exactes à revisiter l'article concerné et à tenir compte du nuage de points. 

 

 

Ci-dessus : Meret Oppenheim, Le déjeuner en fourrure, 1936, MoMA, New York.

 

C'était ici l'hommage rendu par une plume blonde au seul souci des sciences exactes, et plus encore à la vigilance des amis lecteurs qui vous convient, avec des soins de porcelaine, à progresser, uhu ! dans le champ de la compréhension, sans toutefois cesser de fréquenter aussi, évoé ! les champs d'herbes folles.      

1 réflexion sur « Fêtes et défaites – La plume est blonde »

Les commentaires sont fermés.