La dormeuse blogue

Choses vues, choses lues, choses rêvées…

Silènes

Livres poudreux, pauvres Silènes,
trop loin de l'herbe qui verdoie,
en leurs hautes fenêtres, branlent taciturnement du chef,
cependant que la mouche écrit dans l'air
autres livres, non visibles.

Vieilles chevêches sidérées par d'autres astres,
vieux ramiers, de vain augure,
mélancoliquement cuidez que tout est vent,
VERBA VOLANT,
mais ceux qui restent !

Podagres, entrez dans la maison du Grand Naturaliste.
Aile fait loi,
mais ombre gagne, palimpseste.

C.B.

Cette entrée a été publiée .