La dormeuse blogue

Choses vues, choses lues, choses rêvées…

Marcher à l’ouest

Marcher à l'ouest
fut l'horoscope de nos pas.
Lestées de graines, nos balances
inclinaient aux augures
et le Centaure chevauchait sur le versant de l'allégeance
parmi l'oeillet, indifférent à la commination des pierres.

Rapace chevalier
de hautaine ascendance,
nous avons reconnu
tes armoiries de blanc effroi.

Le monde vu
au balcon des avoines
s'allège d'étude
et de pavement.

Nos échelles furent au Levant
prairies en pente
et nos amers
blasons de foudre.

Au bout de la terre finissent
la calandre et l'essieu.
Quelque joueur de clarinette, quelque colporteur passeur d'âmes
naguère s'en allaient
outre nuit.
Notre ascendant était d'ajour.
Le Livre s'ouvre
à la page du Ponant.

C.B.

Cette entrée a été publiée .